Ferme de Vernand

22.06.2020 / Nous avons cette année moissonné une de nos prairies pour récupérer les semences. Nous les utiliserons pour les prairies temporaires qu’on sème en alternance avec les céréales, l’intérêt étant que ces prairies, par la présence de légumineuses, fixent l’azote de l’air et le restituent au sol avant la culture suivante. L’intérêt de récupérer nos propres semences est d’avoir une flore la plus adaptée possible à nos sols et la plus variée possible.

17.06.2020 / Neuf génisses ont rejoint l’estive cette année sur les Monts du Forez et redescendront au mois d’octobre au plus tard.

14.06.2020 / Les céréales dans les bandes cultivées commencent à arriver à maturité. D’une part le blé panifiable destiné directement à l’alimentation humaine (première image), d’autre part le métaie destiné à l’alimentation des moutons l’hiver en bergerie, composé de trois céréales (seigle, triticale et avoine) et de pois (seconde image).

29.04.2020 / Les vaches highlands pâturent les fonds de vallée où l’herbe commence également à pousser, la période des vêlages pour ces vaches se finissant avec le printemps.

21.04.20. / L’herbe doucement démarre, après un hiver très sec, permettant de commencer à diminuer la distribution du foin.

03.03.2020 / Les sept génisses limousines qui attendaient un veau et qui sont revenues de l’estive à l’automne commencent à vêler. Elles vêlent généralement dans les bois à l’abri, protégées aussi des intempéries.

22.02.2020 / Avec la fin de l’hiver nous réalisons de nouvelles plantations d’arbres fruitiers sur la ferme dans les pâturages, avec la plantation de pommiers, poiriers, amandiers, châtaigniers, néfliers et noyers. Les plants sont issus des pépinières biologiques de Patrick Delay en Isère et d’Alti Pep dans la Loire.

10.02.2020 / Les agnelages se sont déroulés sur l’automne et l’hiver, ils ont débutés en octobre et se terminent en février. Ici des agneaux sortis au pâturage par beau temps et nés d’un bélier rava présent sur la ferme (race locale originaire du Puy-de-Dôme).

30.10.2019 / Les semis ont été réalisés un peu plus tardivement cette année du fait de semaines humides en octobre. 5 hectares ont au total été semés, 4 en méteil (triticale (croisement entre le blé et le seigle), avoine, seigle et pois), 1 en blé panifiable pour la production de farine. Les semences viennent toutes de Moulin Marion, fournisseur biologique situé dans l’Ain.

10.10.2019 / Depuis quelques semaines un taureau Aubrac est arrivé sur la ferme et est avec les vaches limousines, l’objectif étant de croiser progressivement le troupeau pour avoir des vaches encore un peu plus rustiques.